• C’est quoi light us ?

Light us est le premier projet porté par une jeune association dénommée MIPAI souhaitant proposer aux Nations-Unies un symbole représentant l’engagement des Etats participants aux Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP) en faveur du Développement durable.

A l’image de la flamme olympique, ce symbole voyagera chaque année de COP en COP à bord de transports durables.

• Quelles sont les caractéristiques de light us ?

Light us est une torche écologique et Biodégradable, façonnée dans des matériaux 100% biodégradables pour promouvoir le « produire propre ».

Elle est lumineuse et photovoltaïque de manière à produira de la lumière et se rechargera grâce aux rayons du soleil.

Et elle est intelligente et connectée  pour permettre la création d’interactions entre la torche et le public.

• C’est quoi le développement durable ?

L’encyclopédie la Rousse en ligne définit le terme « développement durable » (en anglais, sustainable development) comme étant un mode de développement permettant de « satisfaire les besoins des générations présentes sans grever les possibilités des générations futures de satisfaire les leurs »,

Cette notion apparaît pour la première fois dans « Notre avenir à tous », rapport publié par l’ONU en 1987, sous la direction de la présidente de la Commission mondiale pour l’environnement et le développement, Mme Gro Harlem Brundtland.

• Qu’est ce que les énergies renouvelables ?

Une énergie est dite renouvelable quand elle provient de source que la nature renouvelle rapidement et en permanence et donc inépuisable, par opposition aux énergies fossiles ou nucléaires.

L’exploitation de ce type d’énergie engendre peu de déchets et d’émissions polluants, on les appelle énergie propre ou énergie verte.

Elle provient de deux sources naturelles : le soleil et la terre (chaleur interne)

• Que signifie énergie photovoltaïque ?

L’énergie solaire photovoltaïque est une énergie électrique produite à partir des rayons solaires.

• C’est quoi MIPAI ?

Créée en 2016, l’association MIPAI, abrite un bureau d’étude dont l’objectif est de produire et de diffuser des solutions économiques durables destinées à aider l’Afrique dans son ouverture et son développement. Le but de MIPAI est d’informer, sensibiliser et mobiliser les citoyens aux bonnes pratiques liées au développement durable afin d’atteindre les 17 objectifs fixés par les Nations Unies.

MIPAI inscrit son action et nourrit l’ambition de soutenir et d’accompagner l’Afrique dans son développement en s’inspirant notamment des réussites et des bonnes pratiques économiques, écologiques et sociales observées de par le monde.

 

Il a en outre pour vocation de développer et de promouvoir des formations aux nouvelles technologies numériques afin d’aider les entreprises africaines à accroître leur compétitivité ; de permettre aux citoyens de s’approprier les nouveaux outils digitaux et à perfectionner leurs usages pour tirer le meilleur parti de la révolution numérique.

MIPAI contribuera également à la réflexion et à la conception d’outils favorisant la production d’énergie renouvelable. Il contribuera à la sensibilisation des citoyens et des entreprises aux éco-gestes afin de préserver l’environnement.

• Quelle est le champ d’action de MIPAI ?

Grâce à l’engagement des bénévoles et le soutien des partenaires, MIPAI vise à :

  • Organiser des rencontres et des actions de sensibilisation pour plaider la cause du développement durable auprès des décideurs et des acteurs de la société civile (ONG, consommateurs…) ;
  • Organiser des conférences et des séminaires   de réflexion centrés autour d’une problématique liée au développement durable, énergies renouvelables… afin de favoriser l’échange et la mutualisation des compétences ;
  • Développer et fédérer les réseaux de compétences en Afrique et à l’international ;
  • Mener des actions sur le terrain au plus près des populations.

• Qu'est ce que l'empreinte écologique?

L’empreinte écologique permet de mesurer la pression qu’exerce l’homme sur la nature. C’est un outil qui évalue la surface productive nécessaire à une population pour répondre à sa consommation de ressources et à ses besoins en termes de gestion de ses déchets.

A l’échelle du globe, l’empreinte écologique de l’humanité est une estimation de la superficie terrestre ou marine biologiquement productive nécessaire pour répondre à l’ensemble de nos besoins (source : www.futura-sciences.com)

• L'écologie pour les NULS !

Etre écolo, c’est d’avoir du respect pour son environnement, c’est d’agir dans le quotidien par des gestes simples qui protègent son milieu naturel. Ces petits gestes accomplis par chacun de nous en s’additionnant peuvent donner de grands résultats. Etre écolo, c’est prendre conscience que les conditions de vie sur notre planète se dégradent, malgré tous les progrès accomplis dans de multiples domaines.

Chaque jour, je peux agir  pour :

1- Réduire ma consommation d’eau :

  • Eviter de laisser couler l’eau en se lavant, en nettoyant ses légumes, sa vaisselle sa voiture ;
  • Utiliser des détergents qui n’exigent pas beaucoup d’eau au rinçage ;
  • Réutiliser l’eau du lave-linge pour les toilettes (installer un système de réservoir raccordé à la chasse d’eau) ou pour lessiver les sols ;
  • Réparer sans tarder les fuites d’eau ;
  • Economiser sur l’eau d’arrosage sans assoiffer les plantes …

2- Réduire ma consommation d’énergie :

  • Cuisiner des plats qui n’exigent pas une cuisson longue ;
  • Eteindre les lumières dans les pièces inoccupées ;
  • Préférer des lustres qui ne comportent pas beaucoup d’ampoules ;
  • Débrancher les appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés ;
  • Apprendre à ne pas essorer le linge de maison pour éviter le repassage :
  • Eviter de se déplacer dans son quartier en voiture et dans les endroits accessibles par des transports en commun…

3- Réduire et gérer ses déchets

  • Trier ses ordures : bouteilles, carton, ampoules, piles… même lorsque la commune n’a pas prévu d’installer des poubelles réservées ;
  • Eviter de jeter les vieux téléphones et ordinateurs avec le reste des ordures (penser à des musées) ;
  • Remettre les médicaments non consommés à son pharmacien ;
  • Consommer avec modération pour éviter le gaspillage et la production de déchet…